La Plus-Value Immobilière Qu'est-Ce Que C'Est ? On Vous Explique Tout Ici

Publié le 25/06/2021

Quels travaux réalisés pour faire de la plus-value immobilière ?

 

Être investisseur demande d’être extrêmement bien renseigné sur le marché de l’immobilier. En effet, avant l’acquisition de votre bien, il est primordial de se renseigner sur la plus-value immobilière. Cette dernière est la clé d’un bon investissement car il se pourrait qu’un jour vous décidiez de revendre votre bien !

 

 

Mais qu’est-ce qu’une plus-value immobilière ?

 

C’est la différence entre le prix de vente d’un bien immobilier et le prix de son acquisition.

Par exemple, si vous vendez votre bien à 120 000 € alors que vous l’aviez acheté a 100 000 € auparavant, c’est-à-dire que votre plus-value immobilière est de 20 000 €

 

 

La question est : Comment réaliser une plus-value immobilière ?

 

Il faut savoir qu’avec les années le logement perd automatiquement de sa valeur, c’est pourquoi nous allons nous demander : Quels sont les travaux à prévoir si on veut effectuer une plus-value profitable ?

 

Il est important de noter qu’un emplacement ne perd pas forcément de sa valeur contrairement au logement ; ainsi il n’est pas nécessaire de faire des travaux afin d’effectuer de la plus-value.

 

 

Voici 5 types de travaux qui vont vous permettre de réaliser de la plus-value immobilière :

 

1° La rénovation énergétique

 

Un logement vert conduit automatiquement à augmenter sa valeur. Si vous avez un logement ancien, les travaux en rapport avec la performance énergétique apporteront de la plus-value à votre bien. Privilégiez :

- Le changement des chauffages électriques pour des chauffages à gaz par exemple

- L’isolation du plancher mais aussi des murs extérieurs

- Le changement des fenêtres

 

Ces travaux vous permettront de passer plus aisément à un A ou à un B sur le diagnostic de performance énergétique (DPE)

 

2° L’aménagement des combles

 

L’aménagement des combles à un certain coût c’est inévitable, mais cela augmentera la surface de votre bien et par la même occasion le prix de votre maison !

 

3° L’extension de votre bien immobilier

 

Si vous disposez d’une grande surface extérieure pourquoi ne pas l’aménager ? En effet, pensez à agrandir votre logement. Pourquoi ne pas faire une autre chambre ? Cela attirerait les familles !

Une véranda est également appréciable, car elle apporte de la chaleur et énormément de lumière ! Votre véranda pourra vous servir pour y aménager un bureau, un salon, une salle à manger...

 

 

4° La rénovation de votre cuisine et de votre salle de bain

 

Les acquéreurs ne sont pas forcément enjoués de réaliser de gros travaux, s’ils voient une de ces deux pièces défraîchies, ils évalueront automatiquement le coût, le temps et l’énergie que cela va leur prendre. C’est pourquoi, si vous avez des pièces à rénover, priorisez la salle de bain et la cuisine.

Le Home Staging par exemple est un bon compromis si vous ne voulez pas faire de gros travaux. La rénovation de quelques meubles peut faire toute la différence ! Ou même, rien qu’un simple coup de peinture peut apporter de la modernité à votre pièce. Vous pouvez aussi agrandir votre votre pièce de vie en cassant des cloisons par exemple.

 

5° L’emplacement !

 

L’emplacement joue un rôle essentiel dans la revente de votre bien immobilier, malgré qu’il ne donne pas automatiquement de plus-value à votre logement. Le dynamisme de la ville sera très important quant à l’influence du prix du bien ; et ce à court comme à moyen terme.

 

Attention à l’imposition de la plus-value immobilière !

 

Si vous souhaitez revendre votre résidence principale, vous serez exonéré d’impôts sur la plus-value. Cependant, ce n’est pas le cas si vous vendez un bien locatif ou votre résidence secondaire.

Regardons ça de plus près !

 

La plus-value immobilière est soumise :

- A l’impôt sur le revenu : 19 %

- Aux prélèvements sociaux : 17,2 %

- Le cas échéant, à la taxe forfaitaire sur les cessions de terrains nus devenus constructibles

 

A savoir : La plus-value est soumise à l’impôt sur le revenu au taux à 19 % jusqu’à 50 000 €. Au-delà, il faudra ajouter une taxe allant de 2 à 6 %. Le montant varie en fonction du montant de la plus-value.

 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous